inscription

Recevez chaque jeudi l'actualité des risques en entreprise,

Abonnez-vous à
la Lettre du risque

Inscription gratuite et sans engagement

Comment exploiter un diagnostic RPS/QVT ? 5 erreurs à ne pas commettre

Le _ Catégorie : Général

Faire un diagnostic QVT ou RPS est relativement aisé à ce jour : les méthodes et les outils existent notamment si l'on choisit un questionnaire quantitatif homologué.

Pour autant la démarche demeure complexe car le diagnostic n'est que le début d'un processus qui entraîne l'entreprise dans un cycle d'amélioration continu avec des indicateurs de performances des solutions choisies qui sont inscrites au DUERP. Nous avons identifié en tant que prestataire RH spécialiste de ce domaine 5 erreurs à ne pas commettre, que nous vous livrons :

ERREUR 1 : Ne pas communiquer aux collaborateurs les raisons de réaliser ce diagnostic et ce que l'entreprise en attend : Quel est votre objectif ? Résoudre des dysfonctionnements dont se plaignent les collaborateurs depuis longtemps ou optimiser votre politique sociale pour améliorer votre marque employeur ? En faire un levier dans le cadre d'une démarche RSE ?

ERREUR n° 2 : S'attacher aux résultats numériques et vouloir traiter des masses statistiques en oubliant que l'on doit investiguer des organisations de travail perfectibles pour rendre le travail acceptable et efficace pour les collaborateurs.

ERREUR n° 3 : Ne pas communiquer les résultats aux collaborateurs alors qu'ils ont participé à la collecte des informations permettant une analyse du travail réel et passer directement aux solutions, à diffuser.

ERREUR n° 4 : Déployer des solutions de résilience curatives, c'est à dire réaliser un plan d'action qui tenterait de permettre aux collaborateurs de s'adapter aux situations de pression sans pour autant les résoudre : Par exemple mettre en place des formations à la gestion du stress, instaurer des modalités de traitement psychologique des traumatismes ( méditation pleine conscience, consultations ) et utiliser un arsenal thérapeutique qui s'adresse exclusivement à la psyché de la personne sans rectifier le contenu du travail.

ERREUR n° 5 : Refaire toujours de ce qui ne fonctionne pas sans s' interroger sur la pertinence des actions correctives choisies par rapport aux véritables besoins.

PRECEDENT   article  SUIVANT

Réactions...

Vos commentaires sont les bienvenues

Nom ou pseudo :
Email :
(reste confidentiel)
Commentaire :
Antispam :

Les champs obligatoires sont indiqués avec des

PARTAGEZ

UNE SOCIETE A DECOUVRIR

A-Safe
A-Safe
Les matériaux les plus sophistiqués, un de...
(en savoir plus)

L'ACTUALITE 

NOUVEAUX PRODUITS & SERVICES