Aller sur la page d'accueil Aller sur la page de recherche Aller sur la page contact Aller sur la page de connexion à son compte
Aller sur le compte Facebook Aller sur le compte Linkedin Aller sur le compte twitter Aller sur le compte Vimeo
S'abonner à la lettre du risque

Newsletter

Produits

{{{name}}}

Services

{{{name}}}

Fabricants

{{{name}}}

Experts

{{{name}}}

Fiches pratiques

- {{{name}}}

Actualités

- {{{name}}}

Normes

- {{{name}}}

Solutions

- {{{name}}}

Accueil > Actualités et normes > L'évolution de l'organisation du travail chez Ippon Technologies suite au confinement

Croix pour fermer

Général

L'évolution de l'organisation du travail chez Ippon Technologies suite au confinement

Publié le

Deux jours de télétravail par semaine, passage au Flex Office et Task Force Green sont les principales mesures mises en place après une étude réalisée auprès des clients et des collaborateurs.

Suite au confinement qui a bouleversé brusquement la société, beaucoup de questions se sont posées sur le rapport au travail. Le cabinet de conseil Ippon Technologies en a profité pour interroger ses collaborateurs et ses clients afin de mieux comprendre leurs attentes. Voici les principales conclusions de cette étude.

  • La plupart des collaborateurs ont apprécié le télétravail et souhaitent voir se pérenniser ce mode de travail, de façon mixte avec du présentiel.
  • En parallèle, les clients d’Ippon Technologies vont normaliser le télétravail à la fois pour leurs collaborateurs et prestataires.
  • La plupart des collaborateurs ont bien vécu le confinement et sont satisfaits de retrouver la vie de bureau, malgré quelques freins et angoisses liés aux risques sanitaires.
  • Une majorité des collaborateurs a apprécié la contribution citoyenne d’Ippon Technologies en France (notamment le don d’ordinateurs aux enfants défavorisés de Grigny) et souhaite étendre les activités de la Fondation Ippon.
  • Une partie des locaux ne sont plus adaptés aux besoins et doivent être repensés.

1ère partie : le confinement

  • Le confinement a été bien vécu. Plus de 80 % des collaborateurs ont bien vécu le confinement et en ont retiré trois avantages majeurs: moins de fatigue, plus d’efficacité et plus d’autonomie. A contrario les trois difficultés pendant confinement étaient le manque d’interactions sociales, l’effacement de la frontière vie professionnelle / vie personnelle et la “visionite aiguë” soit le nombre trop important de visioconférences.
  • Le confinement a été une période propice à la réflexion. 84% des répondants ont d’abord réfléchi à leur équilibre vie professionnelle / vie personnelle, à leurs priorités professionnelles (80%), à leur rôle au sein de leur équipe (80%), à l’utilité de leur travail (79%) et à la poursuite de leur carrière (75%). Ces réflexions font apparaître l’accroissement du besoin de se « recentrer sur des projets éthiques et utiles qui puissent vraiment aider les autres »
  • 60% des répondants ont envisagé leur retour au bureau de manière positive dont 8,5% même avec soulagement. Les raisons principales du soulagement étaient : retrouver des interactions sociales, revoir ses collègues, son équipe, ses clients, vivre des moments de convivialité, travailler dans des conditions optimales. Parmi les éléments de stress la peur du virus, le temps perdu dans les transports en commun et la perte en qualité de vie étaient citées en priorité avec : mesures sanitaires contraignantes et gardes d’enfant.

2ème partie : le télétravail

  • Plus de 98 % des répondants ont un avis positif sur la pratique du télétravail et souhaiteraient qu’elle soit normalisée. Pour 39.2% d’entre eux, la semaine idéale comporterait systématiquement 2 jours de télétravail.
  • Télétravail : à la maison mais pas que ! La maison est le lieu préféré de télétravail mais les répondants aimeraient aussi pouvoir télétravailler dans une autre agence, dans un tiers-lieux (coworking) ou même dans un café ou un hôtel.
  • Télétravail : évolution des perceptions pour les prestataires aussi. Avant le confinement les client d’Ippon Technologies étaient favorables au télétravail vis-à-vis des collaborateurs mais pas des prestataires externes. Les raisons de cette différence étaient liées à des raisons de sécurité et de difficultés d’accès à distance mais aussi de manque de confiance. Le confinement a clairement permis de lever les freins matériels puisqu’après le confinement ils sont 92% à proposer le télétravail à leurs prestataires.

« Je ne m’attendais pas un jour à revoir aussi radicalement mon avis sur le travail à distance. Mais force a été de constater le bon fonctionnement et la productivité de nos équipes durant le confinement. Au final, c’est une vraie « thérapie du télétravail » que j’ai vécue ! » précise Philippe Roques, DG Adjoint, Chief Digital & Operations de CLS.

3ème partie : Audit des locaux

L’étude a montré que l’open space généralisé dans les locaux d’Ippon Technologies a des avantages mais des inconvénients majeurs tels que le manque de confidentialité et d’intimité ; le manque de confort et d’espace et le bruit.

  • Des salles de réunion utilisées comme bureau. Le besoin d’intimité et de confidentialité se traduit par un usage des salles de réunion comme bureau. Dans plus de 60 % des cas, les collaborateurs utilisent des salles de réunion pour des activités à deux personnes maximum et souvent même pour téléphoner et échanger des informations de manière confidentielle.
  • Le passage au flex office. 70 % des répondants sont favorables au flex office, que ce soit côté collaborateurs ou clients.

“Le flex office va devenir la norme. C’est d’ailleurs un projet que nous partageons avec Ippon Technologies, qui nous accueille au sein de ses locaux depuis maintenant 2 ans » précise Christelle Reptin, co-Fondatrice d’Agregio - Goupe EDF

Les types de comportements : routiniers, nomades ou sociaux

L’étude a permis de dégager trois typologies de personnalités : les routiniers, les sociaux et les nomades.

Ces trois types de personnalités, leurs aspirations, leur besoins, les clés de succès pour une expérience de travail réussie sont détaillées dans l’étude (pages 46 à 52).

Les résultats de cette étude ont permis à Ippon Technologies de prendre six décisions majeures pour améliorer le confort et le bien-être de ses salariés :

  • Un retour très progressif au travail en présentiel à partir de Juillet 2020
  • Un format d’échange régulier avec la direction comme pendant le confinement
  • Mise en place d’un accord de Télétravail et d’une charte présentant les bonnes pratiques.
  • Généralisation du Flex Office à tout Ippon Technologies et repenser l’aménagement des locaux pour en faire une réalité dès septembre 2020
  • Constituer une Task Force Green, regroupant une dizaine de collaborateurs volontaires, qui identifient et priorisent les initiatives environnementales et solidaires à mener.
  • Accompagnement des clients au travers d’une nouvelle proposition de valeur pour mettre en place le Flex office, et adapter leur culture et méthodes à des modes de travail innovants.

« L’épreuve du confinement a fait sauter les freins matériels qui étaient un argument majeur contre le télétravail. Cette période a fait émerger les aspirations profondes des collaborateurs et nous en avons tiré les conséquences pour leur offrir les conditions de travail qui permettent de s’épanouir en trouvant du sens dans leur mission. » conclut Stéphane Nomis, Président et fondateur d’Ippon Technologies.

Méthodologie :

Sondage réalisé sur 235 collaborateurs, interviews avec 20 collaborateurs, 26 clients (Airbus, Euler, Nexity, Enedis…) et 8 interviews avec les métiers. Parmi les personnes interrogées 60% des Parisiens et 30% des collaborateurs dans le reste de la France passent plus de deux heures par jour dans les transports. Etude menée en mai 2020.

Réagissez en laissant votre commentaire !


Partagez sur les réseaux sociaux

Inforisque sur Facebook Inforisque sur Linkedin Inforisque sur Twitter Inforisque sur Vimeo

Les dernières actualités

Image Risques machines

25
Septembre
2020

Risques machines

Le « risque machine », encore une réalité ?

Lire la suite
Image Général

25
Septembre
2020

Général

Définition des modalités d’action de l’expert habilité par le CSE

Lire la suite
Image Général

25
Septembre
2020

Général

Le livre pour décrypter la nouvelle norme ISO 45001 chez AFNOR Editions

Lire la suite

Les derniers produits