Aller sur la page d'accueil Aller sur la page de recherche Aller sur la page contact Aller sur la page de connexion à son compte

Accueil > Actualités > Etude AVAST - Les Français face aux lacunes informatiques

Retour aux articles

Classé dans la catégorie : Risques informatiques

Etude AVAST - Les Français face aux lacunes informatiques

Publié le

Dans un monde désormais transformé par la pandémie, Avast - spécialiste de la cybersécurité - a identifié comment les cyber-préjudices ont dépassé les problèmes de sécurité pour inclure de sérieuses menaces sur la vie privée et l'identité.

Ainsi, Avast révèle dans son étude mondiale les différentes attitudes adoptées à l'égard d'Internet avec des différences selon l'âge, le sexe et l’emplacement géographique.

Paradoxalement, ce sont les tâches relativement simples qui engendrent le plus de difficultés pour les consommateurs. Les trois principaux problèmes identifiés par les personnes sondées sont :

  • Gérer les différents problèmes, mises à jour et fenêtres s’affichant sur son ordinateur (67%)
  • Configurer de nouveaux appareils ou se connecter au Wi-Fi (54%)
  • Régler ses paramètres de confidentialité (50%)

Et quand vient l’heure de demander de l’aide, les sentiments et impressions divergent :

  • 82% (contre 69% dans le monde) admettent avoir l’impression d’être un fardeau lorsqu’ils demandent de l'aide.
  • Un ressenti injustifié puisque la plupart des aidants en France expriment des sentiments positifs tels que l’impression de sentir utile (60%), d’être fiers (24%) et valorisés (22%).

Si on se concentre sur la protection en ligne, 30% des Français estiment qu'ils n’ont pas suffisamment de connaissances en la matière (contre 27% dans le monde). Ce pourcentage est le plus élevé parmi les 35-44 ans (32%), suivi par les plus de 65 ans (31%).

Pour se protéger en ligne, les personnes interrogées ont déclaré utiliser :

  • 74% : un antivirus
  • 59% : un pare-feu
  • 51% : un navigateur web sécurisé
  • 39% : un gestionnaire de mots de passe
  • 33% : un logiciel pour mettre à jour les drivers
  • 32% : un VPN
  • 27% : un logiciel anti-tracking

Les personnes ne disposant pas d’antivirus sont 12% à admettre ne pas savoir de quoi il s'agit (contre 18% dans le monde) et 23% ne savent pas comment l'installer (même chiffre au niveau monde).

Les faits et chiffres complets de l’étude, incluant d’autres domaines (craintes et préoccupations, attitude post-confinement, internet et pandémie, les seniors …), sont disponibles ici :

Réagissez en laissant votre commentaire !

Les derniers produits des risques professionnels

Réagissez en laissant votre commentaire !