Aller sur la page d'accueil Aller sur la page de recherche Aller sur la page contact Aller sur la page de connexion à son compte
Aller sur le compte Facebook Aller sur le compte Linkedin Aller sur le compte twitter Aller sur le compte Vimeo
S'abonner à la lettre du risque

Newsletter

Produits

{{{name}}}

Services

{{{name}}}

Fabricants

{{{name}}}

Experts

{{{name}}}

Fiches pratiques

- {{{name}}}

Actualités

- {{{name}}}

Normes

- {{{name}}}

Solutions

- {{{name}}}

Accueil > Actualités et normes > L'entreprise Simon lance l'ESP, le premier masque en vinyle transparent, 100% recyclable et réutilisable à volonté !

Croix pour fermer

Risques pour l'Homme au travail

L'entreprise Simon lance l'ESP, le premier masque en vinyle transparent, 100% recyclable et réutilisable à volonté !

Publié le

L'ESP (Écran Stop Postillons) est né en plein premier confinement, au sein de l'entreprise Simon, basée à Avallon et spécialisée dans la fabrication de produits en PVC souple. Sa spécificité : être transparent, souple, mono-matière, 100% recyclable et réutilisable. Une alternative très innovante aux masques jetables, mais aussi à ceux en tissu, qui fait la part belle à l'inclusion et à la convivialité. Sa conception frugale et ses qualités en font un dispositif particulièrement adapté à un grand nombre de professions, d'autant qu'il est proposé à un prix très concurrentiel.

Genèse d'une innovation inclusive

Le 19 mars dernier, tandis que la France confine, Christophe Bertrand, PDG de l'entreprise Simon, se fait contrôler par la gendarmerie. À sa grande surprise, les forces de l'ordre ne portent pas de masque. À l'époque, cela leur est interdit, afin de ne pas « effrayer la population ». Pour Christophe Bertrand, cette situation est inacceptable, car elle les met directement en danger. Et si, depuis, la législation a changé, de cet étonnement a germé dans la tête du PDG l'idée d'un masque transparent.

Deux jours plus tard, le modèle est dessiné et rapidement breveté. La production, elle, va prendre plusieurs mois et nécessiter tout le savoir-faire de son entreprise et de ses fournisseurs. Car Christophe Bertrand ne veut pas concevoir n'importe quel masque. Celui-ci doit être confortable et donc dans une matière souple, hypoallergénique, mais aussi réutilisable, recyclable, accessible et mono-matériau pour limiter son impact sur l'environnement.

Aujourd'hui, ce masque existe et a déjà convaincu de nombreuses entreprises et organismes, publics comme privés. Plus de 35000 ont été écoulés ces derniers mois, qui ont permis de valider sa conception et son intérêt. Tous les secteurs sont concernés et tout particulièrement ceux où les interactions sociales sont nombreuses. Si l'on pense bien sûr en premier lieu aux personnes sourdes et malentendantes, ainsi qu'à leur entourage, l'ESP séduit également le personnel des hôtels et restaurants, les professeurs et étudiants, les auxiliaires de vie, les assistantes maternelles, les commerçants ou encore les médecins généralistes.

Un masque sans équivalent, qui change le visage de la pandémie

L'ESP est fabriqué à partir d'une plaque de vinyle ultra fine, souple, avec des lanières prédécoupées. Il peut également être personnalisé par impression numérique avec l'ajout d'un logo ou de tout autre motif.

Contrairement aux masques standards, le masque Simon est souple et s'adapte à toutes les physionomies sans créer la moindre gêne. Grâce à une évacuation de l'air par le bas, la buée ne se crée pas sur les lunettes et l'ESP offre une très bonne respirabilité. Sa transparence parfaite préserve le lien social, favorise l'échange et la transmission des connaissances. Léger, sans odeur, confortable et ajustable, il se désinfecte en 2 minutes seulement à l'aide d'un simple spray hydroalcoolique ou en le passant sous l'eau savonneuse.

Sa conception unique en fait un OVNI dans la ruche des certifications européennes. Ainsi, il ne correspond totalement à aucune norme actuellement en vigueur, même s'il répond aux exigences d'un grand nombre d'entre elles. C'est pourquoi l'entreprise s'est lancée dans la création d'une nouvelle norme européenne, afin que l'ESP puisse être reconnu très rapidement comme un EPI (Équipement de Protection Individuelle) de catégorie 2 à part entière. Pour en savoir plus

Réagissez en laissant votre commentaire !


Partagez sur les réseaux sociaux

Inforisque sur Facebook Inforisque sur Linkedin Inforisque sur Twitter Inforisque sur Vimeo

Les dernières actualités

Image Général

27
Novembre
2020

Général

88 % des entreprises imposent à leurs salariés de venir au bureau pendant le confinement

Lire la suite
Image Risques pour l'environnement

27
Novembre
2020

Risques pour l'environnement

Noé publie 10 fiches pour inciter les municipalités à entamer la transition vers un éclairage public respectueux de la biodiversité nocturne

Lire la suite
Image Général

27
Novembre
2020

Général

Dispositifs « anti-Covid-19 » : l’INRS tire la sonnette d’alarme

Lire la suite

Les derniers produits