Bienvenue sur Inforisque la première marketplace santé et sécurité au travail
bannière parechocs-sensibles de sécurité
bannière antivol d'extincteur
Retour aux articles

Prévention des TMS : La posture magique à connaître !

petite fille en train de lireVous pensez tout connaître des postures préconisées pour prévenir les Troubles Musculosquelettiques (TMS) en entreprise. Et si vous vous trompiez ?

Découvrez vite LA posture magique pour vos équipes !

TMS et posture : quels risques ?

Ce n’est pas un secret : les postures de travail prolongées, répétées ou contraintes accentuent le risque pour vos salariés de présenter des gênes ou douleurs qui touchent les nerfs, les muscles, les tendons ou les articulations.

À terme, vos salariés vont être sujets à des pathologies dites musculosquelettiques. Elles ont un impact négatif sur leur bien-être. Elles augmentent l’absentéisme et les arrêts de travail. Et pour aller plus loin, elles ont un effet délétère sur l’organisation de votre entreprise et son climat social.

Pour mieux les prévenir, l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles) recommande de limiter ou de proscrire ces postures :

  • l'extension répétée et / ou prolongée du cou
  • le travail au-dessus du niveau des épaules
  • les positions extrêmes du poignet en extension ou en flexion
  • le maintien d'une même posture plus de 4 secondes
  • les prises d'objet au-delà de la zone d'atteinte de confort.

Il est donc judicieux de mettre en place des actions pour limiter le risque de TMS pour vos équipes en lien avec leurs positions de travail. La suite va vous éclairer sur la posture idéale pour y parvenir !

La posture de rêve, existe-t-elle vraiment ?

N’avez-vous pas rêvé de transmettre à vos collaborateurs la posture qui va les libérer de toute contrainte ?

L’un des plus gros sujets est la prévention des maux de dos. Vous avez appris qu’il valait mieux le tenir droit pour le préserver.

Le problème est que si vos salariés maintiennent cette posture « idéale » de travail, leurs muscles risquent de ne pas apprécier cet effort sur la durée. Ils vont ressentir un inconfort. La position qui semblait la plus adaptée va devenir néfaste et va provoquer des douleurs. D’ailleurs, Il n’y a pas à ce jour de preuve qu’une mauvaise posture serait un risque supplémentaire pour l’apparition de la lombalgie. (1).

De même, l’activité de travail sédentaire n’augmenterait pas le risque de lombalgie. Découvrez cet autre article de La Minute PEP’S qui vous révèlera les dernières données de la science sur le sujet.

Une étude (2) évalue le ressenti des personnes en lien avec la posture assise avachie, neutre et cambrée. Elle met en évidence que certaines postures peuvent être à la fois appréciées par des individus et au contraire déclencher chez d’autres davantage de douleurs.

Retenez ceci : chaque salarié est unique !

Le secret pour prévenir les douleurs de la posture de travail

Vous devez révéler ce secret à vos équipes : pour prévenir les douleurs posturales, bougez !

Si le message est de leur demander de se mettre dans la posture de référence, ils ne combattent pas la source du problème. Ils risquent même de culpabiliser à ne pas se sentir à leur aise afin de maintenir la position. Pour prévenir les TMS, il faut éviter les postures prolongées.

Proposez-leur plutôt de penser à cette phrase clé de La Minute PEP’S : Si vous écoutez votre corps lorsqu’il vous chuchote, vous n’aurez plus à l’entendre crier !

Ainsi, offrez-leur la possibilité de réaliser des pauses actives. Instaurez une culture d’entreprise qui permet à chacun de bouger comme il le sent, au moment où il le sent !

La posture magique est la suivante !

homme devant son ordinateur avec casque et microVous l’aurez compris, la posture idéale n’existe pas. Ce sera surtout la position confortable pour vos salariés qui sera la bonne. Ils devront passer à la suivante dès qu’il ne se sentiront plus à l’aise dans celle-ci.

Il faut tout de même garder en tête d’équilibrer les contraintes posturales.

Par exemple, si vos équipes ont tendance à être assises ou penchées, il serait intéressant de leur proposer d’interrompre souvent leur posture de travail vers de l’extension du corps.

À l’inverse, s’ils sont beaucoup debout, ils n’auront qu’une envie, c’est de s’asseoir ou de faire de la flexion lombaire.

Cette idée fonctionne pour toutes les zones du corps soumises à des postures répétées ou prolongées.

Vous venez de découvrir une philosophie de la prévention magique : c’est de proposer à chacun d’écouter son corps et de varier ses postures de travail.

Pour autant, les conseils de gestes et postures généraux ont leurs limites. Chaque personne a des besoins différents et donc une solution de prévention à adapter. Allez plus loin en la personnalisant ! L’idéal est de rendre chaque salarié acteur de sa santé et expert de son corps. C’est ce que propose le réseau de Kinésithérapeutes de La Minute PEP’S.

Si vous ne connaissez pas encore leur concept, vous loupez des conseils qui assurent du PEP’S pour votre entreprise !

Suivez-les dès maintenant sur leur page Linkedin

Sources :

  1. Scand J Public Health. 2000 Sep;28(3):230-9.
  2. Man Ther. 2013 Dec;18(6):551-6. doi: 10.1016/j.math.2013.05.013. Epub 2013 Jun 25.

Réactions...

François le :

Nous allons en parler en équipe dès ce jour. J aime le principe d une solution propre à chacun car, nous sommes tous uniques. Merci pour l article
Réagissez en laissant votre commentaire !

Les derniers produits des risques professionnels

Réagissez en laissant votre commentaire !