Retour aux articles

Travail en hauteur sur échelle - #balancetonrisque

L'analyse des experts

Dan PETITJEAN" En premier lieu, toujours analyser l'environnement et définir si une échelle est le bon dispositif pour la situation à accomplir : qualité du sol et de la zone à atteindre, hauteur de travail, le type de travail à effectuer et présence de dangers identifiables.

En deuxième temps, déterminer le type d'échelle qui conviendra le mieux, à défaut d'un échafaudage ou d'une nacelle.

3ème étape : inspecter globalement toute l'échelle, échelons comme pieds-patins avant de l'utiliser (vérifier l'étiquetage de la norme de fabrication et d'usage).

4ème phase : positionner l'angle d'attaque à la pointe des pieds, debout bras tendus pour favoriser l'angle et la portée selon la hauteur. Enfin, arrimer quand cela est possible, et toujours se faire accompagner d'un collaborateur qui se mettra en contrepoids entre le sol et le premier échelon. Surtout, ne jamais dépasser sa ceinture abdominale au-dessus du dernier échelon. "

Le concept #balancetonrisque

Le concept #balancetonrisque est un partage à visée pédagogique créé par Inforisque. Tous les jeudis, retrouvez dans la lettre du risque une vidéo commentée et analysée par un expert HSE.

Réactions...

Pierre Peton le :

Bonjour, Nous pourrions également rajouter une 5ème phase, qui consisterait à avoir une barre accroche échelle en partie supérieure, qui éviterait ainsi tout glissement possible. C'est ce type de produit que nous préconisons : ABS LADDWALL Vous avez également des solutions de sécurisation d'échelle mobile qui permettent de s'accrocher au chéneau et s'adaptent en fonction de l'intervention : ABS LADDQUICK Bien cordialement, SafetyConcept

Nathanael Desmery le :

Merci pour votre commentaire et de ce rappel de bonnes pratiques Dan. J'ai bien aimé notamment le dernier point que vous avez mentionné sur le dernier échelon.
Réagissez en laissant votre commentaire !

Les derniers produits des risques professionnels

Réagissez en laissant votre commentaire !