Retour aux articles

Néonicotinoïdes : la France se résigne à ne plus autoriser ces pesticides "tueurs d'abeilles"

C'est une victoire de taille pour les associations écologistes. Par la voix de son ministre de l'Agriculture, le gouvernement a annoncé qu'il renonçait à prolonger, pour la troisième année consécutive, les dérogations d'utilisations des néonicotinoïdes pour la filière betterave. Le gouvernement a dû se résigner face à l'arrêté de la Cour de justice européenne, publié le 19 janvier, interdisant formellement les États membres de contourner l’interdiction des semences traitées avec ses pesticides dits "tueurs d'abeilles".

C’est un arrêté qui a mis à mal la politique gouvernementale sur les néonicotinoïdes. La Cour de justice de l’Union européenne a publié un arrêté le 19 janvier dans lequel elle interdit formellement aux États membres de contourner l’interdiction des semences traitées aux néonicotinoïdes. Ces pesticides sont interdits en Europe depuis 2018 en raison de leur toxicité sur les pollinisateurs et l’ensemble du vivant, "documentée par plus de 1 100 publications scientifiques accablantes analysées par un groupe de chercheurs indépendants, la Task Force on Systemic Pesticides", souligne l’ONG Pollinis. Lire la suite de l'article...

 

Sur le même sujet :

Les derniers produits des risques professionnels

Réagissez en laissant votre commentaire !