[Guide Gestion des risques] 3 méthodes pour optimiser votre management des risques

Classé dans la catégorie : Général

La gestion des risques est une mission essentielle pour les QHSE. Toutes les organisations sont concernées. Des équipes entières peuvent être désignées pour gérer les risques en interne. Dans certains cas, un “Risk manager” apporte une dimension stratégique au système de management mis en place.

Selon le baromètre QBE 2023 sur la gestion des risques des PME et ETI, environ une entreprise française sur trois a vu ses risques augmenter en 2022.

La gestion des risques a pour objectif d’identifier, d’évaluer et de hiérarchiser les risques pouvant survenir au sein de l’organisation, afin de mettre en place des mesures de prévention adaptées. L’une des principales difficultés pour les services QHSE, réside dans la récupération et l’analyse des données liées à la gestion des risques.

Nous avons interrogé plusieurs professionnels QHSE, en leur proposant de répondre à un sondage sur les méthodes de gestion des risques qu’ils utilisaient le plus dans leur quotidien. Parmi les 700 répondants, 48% utilisent majoritairement l’arbre des causes, suivi de la méthode AMDEC (31%) et de l’HACCP (15%).

Nous avons donc choisi d’aborder dans ce guide ces 3 méthodes de gestion des risques pour vous aiguiller dans la démarche.

Analyse des risques : la Méthode AMDEC pour anticiper les défaillances

Sécurité des salariés et du consommateur, qualité de produit fini, satisfaction client… Les enjeux qualité sont au cœur de chaque processus. L’analyse de risque est au cœur de la démarche qualité. Il s’agit de passer en revue l’ensemble des opérations, des produits et des équipements, pour s'assurer qu’aucune zone d’ombre n’ai été omise. Il est donc logique de mettre en place une analyse spécifique au risque de défaillance : la méthode AMDEC.

La méthode HACCP : garantir la sécurité alimentaire à travers 12 étapes

Les entreprises du secteur alimentaire doivent répondre à de nombreux enjeux, dont celui d’assurer la sécurité sanitaire des produits afin de protéger les consommateurs. Il s’agit également d’éviter certaines situations, comme les retraits/rappels de produits par exemple, qui peuvent mettre à mal l’organisation . La méthode HACCP constitue ainsi un véritable outil de prévention vis-à-vis des dangers pouvant impacter la production.

Analyse des accidents/incidents : comment construire un arbre des causes ?

La prévention des risques en entreprise repose sur la notion de sensibilisation, d’anticipation des risques et la suppression des dangers à la source. Malheureusement, il n’est pas toujours possible d’éviter la survenue d’un incident, voire d’un accident ! Rechercher l’origine des causes possibles s’avère alors nécessaire : “l’arbre des causes” constitue un exercice intéressant pour développer une analyse approfondie des causes et de l'enchaînement des actions ayant pu y contribuer.

Pour télécharger ce guide GRATUITEMENT, rendez-vous sur le lien suivant : https://mkt.bluekango.com/guide-gestion-des-risques

Les derniers produits des risques professionnels