Bienvenue sur Inforisque la première marketplace santé et sécurité au travail
bannière parechocs-sensibles de sécurité
bannière antivol d'extincteur
Retour aux articles

Le passeport prévention, aller simple pour la performance SST ?

discussion au travail entre personnes masquées et casquéeLa loi n°2021-1018, votée à l’Assemblée Nationale le 2 août 2021 vient renforcer les ambitions SST en entreprise. L’objectif : favoriser la prévention, tout en faisant en sorte de mieux encadrer les salariés.

Qu’est-ce que le passeport prévention ?

Le passeport prévention centralise dans un même document, les diplômes, certificats et attestations de formation d’ un salarié, dans le cadre de formations relatives à la santé et la sécurité au travail. C’est aux organismes de formation ainsi qu’à l’employeur que revient la tâche de compléter ce passeport prévention.

Le travailleur est libre d’autoriser ou non son employeur à consulter l’ensemble des données contenues dans son passeport de prévention.

Le passeport prévention sera mis en application au plus tard au 1er octobre 2022. Reste encore à bien définir les modalités de mise en place.

Une envergure internationale

De nombreux pays engagent des démarches de performance sur les questions de formation à la sécurité. Le “Safety Passeport” fournit aux travailleurs une formation à la sécurité générale et/ou spécifique à l'industrie. Ce document est utilisé pour démontrer les compétences et les connaissances des travailleurs afin de travailler dans un lieu de travail dangereux.

Un support de travail numérique

Le digital s’invite également sur les marchés internationaux en délivrant une carte numérique de la taille d’une carte de crédit. On y retrouve toutes les informations relatives à l’identité du travailleur et aux formations dispensées. C’est notamment le cas au Royaume Uni et dans certains pays asiatiques.

Aujourd’hui, l’utilisation d’un outil digital et de supports numériques tel que Bluekango permettent d'anticiper le renouvellement de formations dédiées aux salariés intervenant sur chantier ou zones à risque. Des alertes automatiques informent de l’expiration de formations ou d’habilitations, soulageant ainsi le travail de suivi des Ressources Humaines.

Pour en savoir plus, je vous invite à consulter l’intégralité de l’article sur notre Blog QHSE.

Les derniers produits des risques professionnels

Réagissez en laissant votre commentaire !