Bienvenue sur Inforisque la première marketplace santé et sécurité au travail
bannière parechocs-sensibles de sécurité
bannière antivol d'extincteur
Retour aux articles

Bien-être au travail en Europe: définition et exemples de bonnes pratiques

Classé dans la catégorie : Institutionnels

Dans le rapport(1) qu'elle vient de publier, l'EU-OSHA s'attache, à partir d'une étude bibliographique, à définir le concept de bien-être au travail et donne des exemples d'actions dans différents pays.

Difficile de définir le bien-être au travail au plan européen, tant le concept est interprété différemment selon les pays. Un groupe de travail (auquel EUROGIP a participé) mandaté par l'EU-OSHA s'est intéressé à la question. À partir des réponses à un questionnaire envoyé aux acteurs concernés, il reconnaît le bien-être au travail comme “un concept global qui caractérise la qualité de vie au travail, incluant les aspects liés à la santé et la sécurité au travail et qui peut être un déterminant majeur de productivité pour l'individu, l'entreprise et la société”.

L'enquête révèle que les termes les plus fréquents pour parler du bien-être au travail sont : satisfaction au travail, bonnes conditions de travail, qualité de travail et santé au travail. Tous les pays reconnaissent avoir adopté une législation qui traite de l'un ou l'autre des aspects du bien-être au travail, avoir une stratégie en la matière et mis en place différentes actions.

Créer un environnement de travail positif

Ces actions vont d'une meilleure alimentation à la pratique d'exercices physiques, en passant par des campagnes de lutte contre le tabac, la promotion de la santé mentale ou de l'équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

Parmi les bonnes pratiques, l'EU-OSHA cite celui du gouvernement néerlandais qui a mis en place un “package vitalité” pour rester en bonne santé et productif jusqu'à l'âge de la retraite. Il a également développé le plan “Entreprise en bonne santé” à destination des PME.

La société Osram en République tchèque s'est concentrée sur le développement des compétences, l'amélioration de la qualité du travail, la mobilité volontaire et l'équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

VIS Insurance en Islande a pris des initiatives en faveur de la santé au travail et d'une meilleure communication au sein du personnel, en instaurant un esprit d'équipe. La société a également développé le temps partiel et les possibilités de formation, ainsi que des actions pour une meilleure ergonomie des postes de travail.

Omnitel en Lituanie insiste sur le dialogue avec les salariés, notamment sur les objectifs et les valeurs de la société. En outre, chaque salarié reçoit un “welfare package”, un dossier “bien-être”, et les valeurs de l'entreprise étant la connaissance et le professionnalisme, Omnitel a mis l'accent sur la formation continue.

Dans tous les pays ayant participé à l'enquête, les défis relatifs au bienêtre au travail concernent les problèmes sociaux et le stress dû à la crise financière, une meilleure compréhension du concept, le travail en commun de tous les acteurs, l'implication des PME.

(1) Rapport en anglais sur https://osha.europa.eu/en/publications/literature_reviews/well-being-at-work-creating-a-positive-work-environment

Auteur : eurogip infos.

Les derniers produits des risques professionnels

Réagissez en laissant votre commentaire !