Amende de 32 millions d'euros pour Amazon France Logistique

Classé dans la catégorie : Livre d'Or

Le 27 décembre 2023, la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) a condamné Amazon France Logistique à 32 millions d’euros d’amende pour avoir mis en place un système de surveillance excessivement intrusif.

La CNIL a dénoncé un système de surveillance des employés basé sur les scanners utilisés pour traiter les colis, enregistrant les périodes d’inactivité de plus de dix minutes et obligeant les salariés à justifier chaque pause. Deux indicateurs de performance ont été soulignés : la vitesse de traitement des colis et le temps entre l’arrivée au travail et le premier scan.

La conservation des données et le manque d’information des employés ont également été critiqués, enfreignant le règlement général sur la protection des données. l’amende représente environ 3 % du chiffre d’affaires d’Amazon France Logistique.

Les entrepôts d’Amazon sont connus pour leurs conditions de travail préoccupantes, avec un taux d’accidents du travail élevé et des problèmes de santé courants parmi les employés. Des pratiques de surveillance excessive, notamment le contrôle des pauses toilettes, ont été révélées.

Amazon a contesté les conclusions de la CNIL, affirmant que ces systèmes sont courants pour garantir la sécurité et l’efficacité. Le groupe dispose de deux mois pour faire appel devant le conseil d’état, tandis que la CNIL envisage d’autres contrôles.

Source : Amazon France Logistique condamné pour surveillance excessive.

Les derniers produits des risques professionnels